Alexis Corbière

Étiquette : COVID19

Emission Audrey and Co sur LCI

Emission Audrey and Co sur LCI Featured

J’étais ce matin l’invité d’Audrey Crespo-Mara dans son émission Audrey and Co sur LCI pour parler du plan pour l’hôpital annoncé par Olivier Véran et de la crise sociale qui s’annonce, suite à la crise sanitaire du coronavirus.

J’ai d’abord rappelé que le gouvernement voit désormais les conséquences ses choix économiques et des coupes budgétaires envers l’hôpital : elles ont considérablement affaibli notre service public de la santé.

« En tant que républicain, je suis pour l’impôt, pas la charité. Instaurer de nouveau l’ISF permettrait de récupérer 3 milliards de plus par an pour les caisses de l’Etat, ce n’est pas rien ! »

J’ai ensuite expliqué qu’il fallait relocaliser l’économie et proposer un tissu réel du système de production en France afin d’être indépendants. Cette crise du coronavirus a révélé la trop grande dépendance de notre pays vis-à-vis de l’Inde par exemple, dans la production de médicaments.

Enfin, le pays, qui se trouvait déjà dans un bouillonnement social, pourrait voir de nouveau de grandes mobilisations. En effet, le sentiment d’inégalité qui existait avant la crise COVID19 est encore présent et a même été exacerbé.

« Macron a été élu dans un rejet de Marine Le Pen : il n’a jamais eu d’adhésion majoritaire. Sa politique vient de se heurter à la réalité : c’est une politique qui coûte cher socialement à la France ! »

Questions Au Gouvernement sur le COVID-19.

Questions Au Gouvernement sur le COVID-19. Featured

Première question : un déconfinement risqué le 11 mai.

J’ai interpellé le Premier Ministre et son gouvernement lors de la séance des Questions au Gouvernement ce mardi 14 Avril. Vu les circonstances spéciales, j’étais le seul représentant du groupe parlementaire La France insoumise. J’ai pu poser deux questions.

Lundi 13 Avril dans la soirée, Emmanuel Macron annoncé que le 11 mai prochain, le déconfinement pourrait commencer pour une grande majorité de français.

« Vous répondez à une injonction du MEDEF qui dit « business d’abord » alors que pour une majorité de français, c’est la « santé d’abord » ! »

Réouverture progressive des écoles, collèges et lycées et retour au travail. Pourtant, les bars, lieux de concerts, restaurants et universités resteront fermés. Pourquoi ? Quelles seront les mesures d’accueil mises en place pour assurer la protection des enseigants, des personnels mais aussi des enfants ?

« Vous avez fait beaucoup d’erreurs dans la gestion de la crise et beaucoup de vos déclarations gouvernementales ont été contredites par la suite. »

Pourquoi cette date du 11 mai ? Une concertation pour en décider a-t’elle eu lieu ? Le Président de la République n’a pas annoncé de généralisation de tests, pourquoi ? Quid d’une distribution de gants et de masques pour tous les français ? Toujours aucune planification de ce déconfinement n’est prévue. Cette non préparation pour un déconfinement qui arrivera désormais vite est hasardeuse et risquée pour nos concitoyens français !

Seconde question : un monde d’après encore pire ?

Depuis plusieurs jours, au sujet de l’après confinement, des propos de plusieurs ministres ou du MEDEF ont fortement inquiétés les français. Ces propos peuvent se résumer ainsi : travailler plus, voire perdre des congés payés pour « accompagner la crise ». Après une levée de boucliers de plusieurs syndicats, le Président du Medef a ainsi annoncé, et heureusement, que pour lui le débat était clos.

« Le monde d’après ne peut pas être celui d’aujourd’hui en pire ! »

La Ministre du Travail, elle, n’a toujours pas réagi et commenté ces annonces d’où on interrogation. J’estime que les salariés français ne doivent pas être victimes d’une double peine ; aujourd’hui, des mauvais choix économiques et sociaux du gouvernement et, demain, de devoir réparer les fautes dont ils ne sont que les victimes.

« Il y a 20 ans, les entreprises du CAC 40 distribuaient 30% du bénéfice à leurs actionnaires. Aujourd’hui, c’est 70% ! »

Il faut rompre avec ce monde égoïste et inegalitaire et en créer un nouveau, avec un véritable partage des richesses !

Interview France Info TV

Interview France Info TV Featured

Ce vendredi 3 avril Alexis Corbière était l’invité de Gilles Bornstein sur France Info TV pour parler de la crise du coronavirus.

Après avoir réagi aux annonces de Jean-Michel Blanquer sur le bac et le brevet qui seraient réalisés cette année en contrôle continu du fait du confinement, il a rappelé que le gouvernement n’a pas vu venir la gravité de la situation due au covid-19 et a donc pris beaucoup de retard dans la gestion de la crise.

Il a de nouveau expliqué que nos hôpitaux publics manquaient cruellement de matériel : masques, gants, lits de réanimation, médicaments, etc… Le gouvernement a fait des erreurs politiques qui ont, malheureusemement, des conséquences concrètes et désastreuses sur la crise.

« Je ne suis pas favorable au tracking, ce grand flicage généralisé dans le pays où on suit les uns et les autres. Je ne souhaite pas ce système de Big Brother, même si, au départ il peut être présenté comme une bonne intention. »

Enfin, il a donné son avis, personnel, quant à l’utilisation du tracking des smartphones pour avoir une vision globale du respect ou non du confinement par les Français, en précisant qu’il était contre cette mesure qui réduit les libertés personnelles de chacun.

Interview RMC

Interview RMC Featured

Alexis Corbière était ce lundi 30 mars sur RMC pour revenir sur la gestion de la crise sanitaire due au covid-19 par le gouvernement.

Le député insoumis a rappelé que la situation actuelle et les difficultés que rencontre l’hôpital public à encaisser cette crise, est la conséquence directe des mesures d’austérité menées à son encontre ces dernières années : réduction d’effectifs, baisse de moyens, etc…

Ensuite il a évoqué l’importance de la relocalisation de l’économie et d’avoir des capacités de production nationale pour faire face à des difficultés comme celle-ci. Il a pris pour exemple le manque de masques pour les personnels hospitaliers et médicaux car ceux-ci ne sont plus produits en France mais importés, en grande partie de Chine.

« Les pertes ne doivent pas être nationalisées et les profits privatisés ! Ces profits, réalisés par les grands groupes, doivent être utiles à tout le monde ! »

En conclusion de son interview il a réagi aux propos du Premier Ministre qui, lors d’une allocution, a précisé qu’il ne laisserait personne dire « qu’il y a eu du retard sur la prise de décision quant au confinement ». Alexis Corbière rétorque donc au micro de RMC que oui, des mauvaises décisions ont été prises sous la responsabilité d’Edouard Philippe et qu’il devra, en conséquence, rendre des comptes.