Alexis Corbière

Étiquette : france info

France Info TV

France Info TV Featured

J’étais invité de France Info TV pour exprimer mes attentes quant à l’intervention du Premier Ministre, quelques minutes plus tard, pour un point d’étape sur la gestion de la crise du coronavirus.

J’ai d’abord fait part de mon inquiétude et de ma surprise quand à l’annonce du Président sur la date du 11 mai comme date de déconfinement, sans en avoir planifié les modalités de sortie. J’estime que c’est une mesure risquée. Les travailleurs qui doivent retourner sur leur lieu de travail doivent pouvoir être assurés que toutes les mesures de sécurité sont mises en oeuvre pour les protéger.

« Le gouvernement doit organiser une véritable planification du déconfinement en protégeant d’abord les gens au nom de l’intérêt général ! »

Ensuite, j’ai rappelé que le Ministre de l’Education Nationale avait assuré que la réouverture des classes se ferait bien progressivement le 11 mai mais n’a toujours pas expliqué si des mesures spécifiques seront mises en place pour protéger les enfants, les enseignants et les personnels scolaires.

Enfin, j’ai exprimé mon inquiétude quant à l’accroissement des inégalités entre les collectivités si le gouvernement n’assurait pas de véritable planification du déconfinement.

France Info TV

France Info TV Featured

Alexis Corbière était sur France Info TV ce matin pour réagir au discours du Président de la République hier soir, lors de cette crise du covid-19.

Le député est revenu sur la date du 11 mai, date citée par Emmanuel Macron comme sortie du confinement. Il a notamment pointé du doigt le fait qu’aucune véritable planification de déconfinement n’avait été annoncée par Macron. Cette stratégie est donc hasardeuse mais aussi risquée pour la population qui pourrait subir un rebond du virus.

Ensuite, il a rappelé qu’une fois de plus, le Président était resté flou quant à la distribution, en quantité suffisante et pour toute la population, de masques et qu’aucune généralisation de tests sérologiques n’était à l’ordre du jour au moment du déconfinement.

« La date du 11 mai ne peut pas être le point de départ des mesures, mais celle de leurs conséquences. »

Enfin, il a terminé en rappelant qu’à la fin du confinement, le peuple devra être convoqué, pour juger politiquement de la gestion de cette crise par le gouvernement.

Interview France Info TV

Interview France Info TV Featured

Ce vendredi 3 avril Alexis Corbière était l’invité de Gilles Bornstein sur France Info TV pour parler de la crise du coronavirus.

Après avoir réagi aux annonces de Jean-Michel Blanquer sur le bac et le brevet qui seraient réalisés cette année en contrôle continu du fait du confinement, il a rappelé que le gouvernement n’a pas vu venir la gravité de la situation due au covid-19 et a donc pris beaucoup de retard dans la gestion de la crise.

Il a de nouveau expliqué que nos hôpitaux publics manquaient cruellement de matériel : masques, gants, lits de réanimation, médicaments, etc… Le gouvernement a fait des erreurs politiques qui ont, malheureusemement, des conséquences concrètes et désastreuses sur la crise.

« Je ne suis pas favorable au tracking, ce grand flicage généralisé dans le pays où on suit les uns et les autres. Je ne souhaite pas ce système de Big Brother, même si, au départ il peut être présenté comme une bonne intention. »

Enfin, il a donné son avis, personnel, quant à l’utilisation du tracking des smartphones pour avoir une vision globale du respect ou non du confinement par les Français, en précisant qu’il était contre cette mesure qui réduit les libertés personnelles de chacun.

Questions politiques sur France Info et France Inter – 13 janvier 2019

Questions politiques sur France Info et France Inter – 13 janvier 2019 Featured

Le député insoumis Alexis Corbière était l’invité d’Ali Baddou sur France Info/Inter ce dimanche 13 janvier. Il n’a rien lâché face aux trois chroniqueurs (Nathalie Saint-Cricq, (France 2), Virginie Malingre (le monde) et Carine Becart (France Inter) ) qui n’ont cessé de le questionner sur la violence au sein du mouvement des gilets jaunes, la violence des propos de Jean-Luc Mélenchon ou encore le (soi-disant) rapprochement entre le Rassemblement National et la France insoumise. Lire la suite